Comité d'Historicité Européenne de la Lorraine

L'histoire, c'est l'héritage, c'est le passé. L'historicité, c'est la finalité donnée à l'héritage, c'est l'avenir.

10 avril 2010

Jalons pour l'historicité - Bulletin n°45

Bulletin d'avis et d'informations du Comité d'Historicité Européenne de la Lorraine

mars-décembre 2009 n° 45

ACTIVITES

ASSEMBLEE GENERALE

L'Assemblée Générale du Comité d'Historicité Européenne de la Lorraine s'est réunie dans le grand salon de l'Hôtel de Ville de Metz le samedi 28 mars 2009.

Après approbation des rapports moral et financier, l'Assemblée a procédé à l'élection des membres suivants du Conseil d'Administration :

Renouvellement du 3ème tiers

Ont été élus : M. Jean-Marie BECKER (suppléante Mme Brigitte UBRICH), Mme Luce BOOB, Mme Nathalie GRIESBECK, M. Pierre-Philippe LECLERCQ (suppléante Mme Liliane UGE).

A l'issue des travaux, M. Pierre BRASME, professeur honoraire, Président de la Société d'Histoire de Woippy a donné une conférence sur le thème « Moselle 1918. Le retour à la France. Délivrance, bonheurs, désillusions ». Après un débat animé, la matinée s'est terminée par un rafraîchissement offert par la municipalité de Metz et un déjeuner amical.

Samedi 25 avril 2009

Conférence à l'Espace Pilâtre de Rozier par M. Alain HILBOLD, professeur d'histoire-géographie honoraire, historien, intitulée « Entre Seille et Moselle : Metz et la richesse de son passé hydrologique », suivie d'un débat et d'un déjeuner amical.

Samedi 23 mai 2009

Sortie au château de PANGE : - Accueil, présentation des jardins et visite du château (autour de Jean et de Pauline de Pange) par le Marquis et la Marquise de Pange, et présentation du livre sur « Jean de Pange, un Lorrain en quête d'Europe 1881-1957 » par l'auteur M. J.-François THULL.

- Apéritif offert au château, déjeuner amical à Lemud et visite de l'église d'Aube par un petit groupe des adhérents du Comité.

Samedi 6 juin 2009

Sortie à Colombey-les-deux-Eglises sur les traces du Général de Gaulle.

La journée commence par la visite guidée de la Boisserie, propriété du Général de Gaulle. Après un passage au cimetière où il repose et un arrêt au restaurant, c'est l'arrivée au Mémorial.

Le Mémorial qui donne accès à la Croix de Lorraine, a été inauguré le 11 octobre 2008 par le Président de la République Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, Chancelière d'Allemagne. Il propose un nouvel éclairage sur la vie et l'œuvre de Charles de Gaulle. Sa scènographie moderne met en scène nombre d'événements majeurs du XXe siècle au travers du parcours de cet homme hors du commun.

Samedi 10 octobre 2009

M. Bernard VIGNERON, professeur honoraire, a donné une conférence sur le thème « La monnaie, témoin de l'histoire » à l'Espace Pilâre de Rozier.

Après un débat animé, la matinée s'est terminée par un déjeuner amical.

Samedi 14 et dimanche 15 novembre 2009

Comme chaque année, le Comité d'Historicité Européenne de la Loraine était présent au septième Salon du livre d'Histoire de Woippy.

Samedi 28 novembre 2009

Dans le salon de Guise de l'Hôtel de Ville de Metz, M. Gérard MICHAUX, vice-Président de l'Université de Metz, a donné une conférence intitulée « A propos du 350ème anniversaire du Traité des Pyrénées de 1659. La France, l'Espagne et l'espace lorrain » pour le Comité d'Historicité Européenne de la Lorraine en partenariat avec la Société d'Histoire et d'Archéologie de la Lorraine.

M. Gérard MICHAUX et les nombreux membres des deux associations ont été accueillis par M. Dominique GROS, Maire de la ville de Metz. A cette conférence on notait la présence de M. Paul MOTTE, Président des « Amis du Patrimoine de Mouzon » représentant le maire de cette ville des Ardennes.

Samedi 12 décembre 2009

Conférence par M. Pierre BRASME, professeur honoraire, Président de la Société d'Histoire de Woippy à l'Espace Pilâtre de Rozier, sur le thème « De Roederer à Merlin de Thionville : des Mosellans dans la Révolution ». Après le débat qui a suivi la conférence, la matinée s'est terminée par un déjeuner amical.

REUNIONS DU BUREAU

Le Bureau du Comité d'Historicité s'est réuni les 10 mars, 21 avril, 19 mai, 8 septembre, 6 octobre, 10 novembre et 8 décembre 2009.

AVIS

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès de M. Pierre PARDOUX, le 31 mai 2009.

NOS PROJETS

- Samedi 27 février 2010 - Conférence dans le grand salon de l'Hôtel de Ville de Metz par Mme Nicole FAESSEL, Présidente du Comité d'Historicité sur le thème : La médiation outil de paix sociale, de l'antiquité à nos jours.

- Samedi 27 mars 2010 - Assemblée Générale dans un salon du Novotel Saint-Jacques, suivie d'un exposé par M. Wladimir FEDOROWSKI ancien Ambassadeur de Russie en France, sur son dernier ouvrage, Le roman de l'âme slave.

- Samedi 24 avril 2010 - Conférence à l'Espace Pilâtre de Rosier par M. BRANCHET, professeur à l'UFR Droit sur « La fonction présidentielle, exemple français, vers l'avenir européen ».

- Samedi 29 mai 2010 – Conférence à l'Espace Pilâtre de Rozier par M. Sébastien WAGNER, sur les rues de Metz.

- Samedi 12 juin 2010 - Sortie à Orval avec visite de l'abbaye.

ECHOS

EUROPE

ELECTIONS EUROPEENNES

Ces élections ont eu lieu du 4 au 7 juin 2009 dans les 27 Etats membres de l'Union européenne et ce sont les 7ème élections européennes au suffrage universel direct, suivant les dispositions du Traité de Nice. Les 736 députés élus pour 5 ans au Parlement européen, dont 72 Français, représentent 500 millions d'habitants et environ 388 millions d'électeurs.

A NOTER que les députés ne sont pas forcément élus dans leur Etat membre d'origine. Grâce au Traité de Maastricht, depuis 1993, tout citoyen européen peut voter et se présenter aux élections municipales et européennes dans son Etat de résidence. En 2004 il y a eu 57 candidats inscrits dans ces conditions et 4 ont été élus.

PRESIDENCE DU PARLEMENT EUROPEEN

Lors de la première séance plénière, mardi 14 juillet 2009, le polonais Jerzy BUSEK a été élu président du Parlement européen.

PRESIDENCE DE LA COMMISSION EUROPEENNE

Le 16 septembre 2009, M. José Manuel BARROSO, ancien Premier ministre portugais, a été réélu Président de la Commission européenne pour un nouveau mandat de cinq ans.

PREMIER PRESIDENT

DU CONSEIL EUROPEEN

Après signature du Traité de Lisbonne par les 27 Etats membres de l'Union européenne, le Belge Herman Van Rompuy a été élu le jeudi 19 novembre 2009 par les Chefs d'Etat , à la majorité qualifiée, Président du Conseil européen, pour un mandat de deux ans et demi, renouvelable une fois.

Cette nomination sera officialisée avec l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne le 1er décembre 2009 et sera reportée au 1er janvier 2010, à la fin de la présidence suédoise, et en même temps que la présidence assurée par l'Espagne pour une durée de 6 mois.

LE TRAITE DE LISBONNE

Signé dans la capitale portugaise le 13 décembre 2007, ratifié par les 27 Etats membres en 2009 ce Traité apporte notamment quelques modifications au fonctionnement de l'Europe : un président à temps plein, suppression du veto national, décisions à la majorité qualifiée, renforcement du parlement, un texte signé par un million de citoyens peut être soumis à la Commission européenne et un pays peut quitter l'Union européenne.

COUR EUROPEENNE

Le juge français Jean-Paul COSTA a été réélu pour trois ans à la présidence de la Cour européenne des droits de l'homme.La Cour peut être saisie par tous les citoyens européens et elle a rendu en dix ans, plus de 9000 arrêts.

ARIANE

La fusée Ariane lancée le 24 décembre 1979 sur la base de Kourou a 30 ans. Elle a donné à l'Europe son autonomie d'accès à l'espace. Malgré la concurrence de plus en plus vive, la fusée européenne, après 193 missions et sa cinquième version, place désormais sur orbite les plus gros satellites du monde.

COOPERATION TRANSFRONTALIERE

QUATTROPOLE

A Metz, du 12 au 24 mai 2009, le grand hall de l'Arsenal à Metz a accueilli une exposition de photographies prises par des élèves des écoles primaires de Luxembourg, Metz, Sarrebruck et Trèves, comme suite au projet co-fondé par Quattropole et la ville de Metz.

LA FETE DU QUATTROPOLE

Le 23 mai 2009, pour la première fois, les quatre villes ont organisé à Sarrebruck une grande fête populaire pour présenter conjointement un programme culturel et musical varié. Au cours de la journée, le public pourra recevoir des infor- mations sur le réseau des quatre villes, ses projets communs et sur ses attractions touristiques.

ENERGIETOUR

Le 15 octobre 2009 la journée Energietour a été organisée à Metz. Ces journées proposent des visites destinées au public permettant de découvrir les initiatives des régions en matière de constructions respectueuses de l'environnement. Les participants ont pu découvrir le système de chauffage et de climatisation du futur quartier de l'Amphithéâtre ainsi qu'un immeuble de bureaux innovant au Technopole.

LE WORLD TRADE CENTER A 20 ANS

Pour fêter cet anniversaire le World trade center Metz-Sarrebruck a organisé en mars 2009 une grande journée de rencontre entre les industriels de la grande région.

FETE DE LA PAIX ET DE L'EUROPE

Les 8 et 9 mai 2009 de grandes manifestations ont été organisées à Scy Chazelles dans la maison de Robert Schuman avec la présence de 300 jeunes européens. A cette occasion l'extension muséo-graphique réalisée à la maison de Robert Schuman a été inaugurée en présence de plusieurs personnalités.

. La première autoroute ferroviaire européenne qui relie Luxembourg à Perpignan, opérationnelle depuis novembre 2007, va augmenter le nombre de transports journaliers en 2010.

. Le 15 mai 2009 une convention de jumelage dans le cadre des gares jumelles, a été signée entre les gares de Metz et de Luxembourg, dans le salon Charlemagne de la gare de Metz.

. Avec la création de deux nouveaux jardins, le réseau « sans limites » compte 26 jardins ouverts à la visite au Luxembourg, en Moselle et en Sarre.

. Le 11 novembre 2009, 400 participants du monde politique, économique et touristique de Wallonie, du Luxembourg, de la Moselle et de la Sarre se sont réunis à Völklingen pour étudier les possibilités touristiques de la région frontalière.

. Pour promouvoir des rencontres d'affaires entre les entreprises de l'espace transfrontalier, un forum s'est tenu à Luxembourg en partenariat avec les Chambres de Commerce et de métiers.

POLICIERS FRANÇAIS ET ALLEMANDS

Pour renforcer la coopération transfrontalière, 

depuis 2008, des policiers français et allemands sont présents lors de fêtes ou de manifestations organisées à Sarrebruk et à Sarreguemines, à Grossrosseln et à Petite Rosselle et cette année au marché de Noël à Metz et à Trèves.

COMMEMORATION DE LA CHUTE DU MUR DE BERLIN

En novembre 1989 le mur de Berlin tombait. Pour commémorer ce vingtième anniversaire, de nombreuses manifestations se sont déroulées en Europe. Parmi celles organisées en Lorraine, on notait la présence à la Maison de Robert Schuman, d'une délégation d'écoliers de Marly accompagnés de jeunes européens venus d'Alle-magne, d'Autriche, de Hongrie et de Pologne.

AMITIE FRANCO-ROUMAINE

Au mois de décembre, à l'Hotel de ville de Metz, une exposition composée de 80 photographies en provenance du musée d'histoire militaire de Bucarest a rappelé les bons rapports entretenus entre les deux pays pendant la Grande Guerre.

ENSEIGNEMENT

UNIVERSITE DE LA GRANDE REGION

ET DIPLOME EUROPEEN

Les travaux préparatoires à la création de l'Université de la Grande Région (UGR) ont commencé au mois de juillet 2009 en mettant en place cinq modules. Cette UGR regroupera les Universités de Metz, Nancy, Luxembourg, Sarrebruck et Liège. Ce projet auquel se sont associées les Universités de Trèves et de Kayserlautern, permettra aux étudiants d'obtenir un diplôme transfrontalier.

. L'IPEFAM, Institut polytechnique d'études franco-allemandes et de management qui regroupe

l'ISFATES (institut supérieur franco-allemand de techniques, d'économie et des sciences) et l'unité  de formation ESM (études supérieures de management), édifié au Technopole pour accueillir un millier d'étudiants, a été inauguré au mois de septembre 2009.

INSTITUT LAFAYETTE

Une structure permettant des avancées dans le domaine des réseaux sécurisés et des matériaux innovants qui générera le recrutement de nombreux chercheurs et personnels techniques, a été crée entre le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et Georgia Tech lorraine. Cette unité mixte internationale est la première de ce genre en France. Comme suite à cette création, Georgia Tech souhaite créer sur le Technopole de Metz un institut à vocation technologique. Ce projet, nommé Institut Lafayette, favorisera le développement des entreprises, notamment dans le domaine des nouvelles sources d'énergie.

PRIX ET RECOMPENSES

Au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée à Trèves au mois de novembre, l'Association franco-allemande de Trèves a remis des prix aux douze meilleures élèves de terminale, en allemand et en français, des Lycées de Metz et de Trèves.

PRIX D'ART ROBERT SCHUMAN

Le Prix d'art contemporain Robert Schuman, initié par le réseau Quattropole, a été décerné en 2009 à l'artiste messin Julien Grossmann.

. Metz-Métropole a reçu le label  « EcoCité».

. Le label « Quatre fleurs » décerné par le jury du Comité national des villes et villages fleuris, a été confirmé pour la ville de Metz, lauréate d'une quatrième fleur depuis 1992. Il a également été attribué à la ville de Sarreguemines.

METZ VILLE INTERNET

Metz a obtenu le 5 décembre, la distinction de ville internet avec cinq arobases. Seize villes françaises ont obtenu cette distinction, notamment la ville d'Epinal. Cette récompense est remise pour un travail mené autour des nouvelles technologies et de l'accès à internet, aussi bien dans la vie courante que dans les relations entre la mairie et les citoyens.

LE SAVOIR FAIRE LORRAIN

Des capteurs conçus à l'Institut Jean Lamour de Nancy se sont envolés à bord de la navette Discovery et tournent en ce moment autour de la terre. Ces deux modules imaginés par MM. Hamid M'jahed et Hubert Scherrer sont les pièces maîtresses du projet DECLIC (dispo-sitif d'étude de la croissance des liquides). Les deux chercheurs poursuivent leurs travaux pour conserver encore une avance sur leurs concurrents européens, dont parmi eux, les Russes.

CULTURE

CONSTELLATION

Trois jours de manifestations, les 15, 16 et 17 mai 2009 et 35 rendez-vous exceptionnels avec des conférences, projections de films, concerts et spectacles ont été proposés au public par l'association de préfiguration du Centre Pompidou Metz. Ces trois journées ont été organisées pour faire découvrir, un an avant l'ouverture, ce que sera la programmation du Centre Pompidou Metz, à la découverte d'œuvres majeures d'art moderne et contemporain.

LORRAINE MONDIAL AIR BALLONS

20 ans de succès pour Lorraine Mondial Air Ballons fondé en 1989 par Philippe Buron Pilâtre.

Ce rendez-vous organisé tous les deux ans est le plus grand rassemblement international de montgolfières au monde Il est installé à Chambley en Meurthe-et-Moselle, sur un terrain propriété de la Région lorraine.En 2009 il a réuni des centaines de pilotes et équipages de montgolfières venus de 67 nations et tous les jours matin et soir, du 24 juillet au 2 août, les ballons ont pris leur essor.

COMPTE RENDU DE LA CONFERENCE DE PIERRE BRASME

« MOSELLE 1918 : LE RETOUR A LA FRANCE »

Pierre BRASME, professeur honoraire, docteur en histoire contemporaine, Président de la Société d'Histoire de Woippy et membre correspondant de l'Académie nationale de Metz, était l'invité du Comité d'Historicité à l'occasion de son Assemblée générale, tenue dans le grand salon de l'Hôtel de ville de Metz le samedi 28 mars. Auteur du récent ouvrage Moselle 1918. Le retour à la France. Délivrance, bonheurs, désenchantements (paru aux éditions Pierron), Pierre BRASME a, durant 1 H 30, évoqué la période 1914 à 1919, marquée successivement par la dictature militaire allemande des années de guerre, l'exaltation de l'armistice et du retour à la France, et les déceptions générées par les difficultés de la réintégration.

Après avoir introduit son propos par les témoignages de trois femmes, Jeanne Haas (de Metz), Maria Zingerlé (de Vallerange), et Mme Daniel-Francois (de Sarrebourg), ainsi que par quelques relations sur l'entrée des troupes françaises dans les villes et villages de Lorraine, le conférencier montre que les Lorrains accueillent avec enthousiasme, ferveur et émotion les régiments de la victoire et de la délivrance. Une allégresse qui exprime d'abord l'immense soulagement de la fin de la guerre, mais en même temps la joie de la défaite allemande et de la fin d'une dictature militaire mise en place dès le 31 juillet 1914, et bien sur la fierté de la victoire de la France, une victoire qui fait à nouveau d'eux, après un demi-siècle d'annexion, des citoyens français.

Il est vrai que la dictature militaire a pesé lourdement sur la Lorraine annexée. Suspension des libertés individuelles, mise au pas de la presse, arrestations en grand nombre, mesures draconiennes en tous genres, mais aussi une politique de propagande et de germanisation dont l'aspect le plus dur et le plus humiliant est l'interdiction de la langue française. Les Lorrains souffrent aussi, surtout à partir de 1917, des conséquences du blocus pesant sur l'Allemagne : ravitaillement défectueux, restrictions, pénurie et hausse des prix, recours aux produits de remplacement (ersatz). La confiscation des cloches pour les besoins de l'industrie de guerre allemande marquera pour longtemps l'esprit des populations, surtout dans les campagnes.

Après avoir rappelé le mouvement des Soldatenräter (conseils d'ouvriers et de soldats) qui, surtout à Metz, amène un air de révolution entre le 9 et le 17 novembre 1918, Pierre BRA SME évoque les joies de la délivrance, au moment de l'entrée des troupes françaises dans les villes et les villages de la Lorraine maintenant « désannexée » et très vite aborde l'un des aspects essentiels de la période : la réintégration à la France. Il montre que  « l'état de grâce » ne dépasse pas le début de l'année 1919, et que la déception succède très vite à l'euphorie. Pour lui, les trois hommes placés aux postes de commande (Mirman comme Commissaire de la République, de Maud'huy comme Gouverneur militaire, et Prevel comme Maire de Metz) n'ont fait preuve d'aucune souplesse, sans doute aveuglés par leur germanophobie, responsable des expulsions et du départ de quelque 50 000 Allemands. D'autre part, en préparant durant la guerre le retour des « provinces perdues », la France a fait le choix de la centralisation et de la non prise en compte du particularisme et de la spécificité alsacienne-lorraine, ce qui, pour les populations réintégrées pouvait signifier à terme la perte des avantages acquis (notamment dans le domaine social), la fin du régime concordataire et l'école confessionnelle. Les maladresses des Français , le sentiment ressenti par les Lorrains de n'être pas considérés comme tels (particulièrement avec l'imbroglio des cartes d'identité), l'attitude des commissions de triage à l'égard des prisonniers ou des démobilisés de l'armée allemande, engendrent un « malaise alsacien-lorrain » qui amènera la France à revoir sa position dès le mois de mars 1919 avec la nomination d'Alexandre Millerand à la tête du Commissariat Général de la République, et à l'automne avec le vote de la loi du 17 octobre, qui institue un régime transitoire et créé le droit local, dont certaines dispositions existent toujours.

Et Pierre BRASME de conclure : « Presque un siècle après, le temps a lissé les choses, apaisé les esprits, fait oublier les rancoeurs, et rendu à la Moselle et à ses habitants la fierté d'être des citoyens français. Autrefois terre lotharingienne écartelée et déchirée entre la France et l'Allemagne, aujourd'hui terre transfrontalière au sein d'une Europe de citoyens libres, notre Moselle, qui a tant souffert, est riche d'une histoire et d'une identité culturelle qui nous rend fiers et ne doit pas disparaître ».

Posté par cheldemetz à 22:50 - JALONS POUR L'HISTORICITE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire